L’upcycling

Explication de ce concept central de l’économie circulaire

Un peu d’histoire

Le terme « Upcycling» est apparu pour la première fois dans le courant des années 90 auprès de Reiner Pilz, il opposait le recyclage traditionnel “qui détruit tout” et qu’il appelle downclycling, à l’upcycling “pour que les produits inutilisés gagnent de la valeur au lieu d’en perdre”. Mais c’est en 2002 avec la publication du livre de William McDonough et Michael Braungart « Cradle to Cradle »  que le concept s’est réellement développé.

Si l’on souhaite le traduire en français, le mot « upcycling » donne surcyclage ou recyclage par le haut; ce qui montre un très bon aperçu de la définition de ce concept.

Les auteurs de Cradle to Cradle définissent l’upcycling comme :

« L’action de récupérer des matériaux ou des produits dont on n’a plus l’usage afin de les transformer en matériaux ou produits de qualité ou d’utilité supérieures. »

William McDonough et Michael Braungart

Cradle to Cradle

L’élément clé est donc l’ajout de valeur à la fin de l’opération de réutilisation des déchets. A noter que dans le cadre de surcyclage de matière première, il est possible que l’opération inclue un réemploi de ces matières et non une réutilisation ou un recyclage (plus de détails sur ces notions ici).

L’objectif est donc de métamorphoser des produits ou matières, à l’instar du recyclage, mais en leur ajoutant de la valeur.

On peut distinguer deux ressources pour upcycler :

La première c’est le déchet auquel tout le monde pense, celui qui a été utilisé puis jeté car abîmé ou inutile comme une palette de bois par exemple.

La deuxième ressource qui est moins visible du consommateur c’est le déchet industriel, celui qui n’a pas eu le temps de vivre sa vie avant d’être déclaré déchet. En France, l’industrie rejette un tiers de sa production sous la forme de rebut. Il s’agit souvent de chutes, de produits tests ou de résidus de fabrication qui assurent pour l’upcycleur une provenance et une quantité fiable pour permettre une production assurée. 

Les avantages de l’Upcycling

Une empreinte écologique faible

Lorsqu’un objet est upcyclé, il a été exclusivement fabriqué à partir de déchets ou de déchets en devenir. De ce point de vue aucune ressource n’aura été puisée pour fabriquer le produit. Les seules empreintes sur l’environnement seront éventuellement créées lors de sa fabrication qui peut nécessiter quelques ressources notamment énergétiques;  lors de sa livraison ou lors de son utilisation.

Également, en surcyclant, on enlève du circuit classique des déchets, ceux-ci n’auront donc pas à être traité comme tel via une valorisation énergétique ou un enfouissement.

Des pièces uniques

Même si désormais de nombreuses entreprises sont en capacité de produire de façon semi-industrielle des objects upcyclés, il est très fréquent que votre achat ne soit pas totalement identique à un autre. En effet de par l’usage en guise de matière première de déchets, il n’est pas toujours possible de garantir l’homogénéité parfaite des déchets utilisés. Deux produits pourront donc avoir quelques légères ou plus fortes différences, comme les nuances de couleur par exemple.

Des matières premières à faibles coûts

Etant considérées comme des déchets, les matières premières pour concevoir des objets sont très peu chères voir gratuites. Cette donnée permet de réduire les coûts du produit lorsque la production ne nécessite pas trop d’adaptation. Ce n’est pas toujours le cas, car l’usage de déchets nécessite parfois de repenser tout son processus de fabrication. Néanmoins les entreprises de surcyclage peuvent rester compétitives vis-à-vis d’entreprises classiques à qualité de production comparable.

Un développement local et souvent social

L’upcyclage permet de créer et d’entretenir des emplois et filières locales. En effet il est plus facile de produire à proximité des « gisements » de matières premières et pour l’upcyclage, on produit du déchet en tout lieu, le surcyclage peut donc se développer sur chacun de nos territoires.

L’upcyclage est également fortement porté par des acteurs de l’Economie Sociale et Solidaires avec à la clé des objectifs d’insertions par le travail de populations fragiles.

Les contraintes de l’Upcycling

Contrairement au réemploi, l’upcycling offre un panel de produits assez important, c’est plutôt sur l’aspect quantitatif que cela peut se compliquer, certaines productions ne sont réalisées et réalisables qu’en petites quantités. Néanmoins sur ce sujet cela évolue très vite et de nombreuses entreprises ont la capacité de produire de façon semi-industrielle !

Egalement comme chaque source de déchet est différente et nécessite souvent des techniques de production individualisées, peu de surcycleurs ont un catalogue suffisamment diversifié pour que vous puissiez vous fournir en totalité auprès de lui.

Maximum, un exemple de réussite façon upcycling

Maximum c’est une production française de mobilier à partir de chutes de productions industrielles.

Dans les ateliers franciliens, on produit des objets standardisés en s’appuyant sur des ressources pérennes : le rebus industriel. L’utilisation de déchets ne signifie d’ailleurs pas faible qualité, au contraire, ici le produit est fini à la main et garantie à vie !

La coque de la chaise Gravêne est conçue à partir de poudres de polyéthylène ne pouvant être exploitées en industrie classique car pouvant être « contaminées » par d’autres poudres de couleurs différentes. Pour le piètement, c’est au choix du bois bicentenaire sauvé de la cheminée ou des chutes de tubes d’acier.

La table Clavex – elle – est composée de déchets issus du BTP, d’anciens échafaudages trop vieux pour garantir la sécurité des ouvriers forment le piétement et pour le plateau c’est une cloison en verre trempé ne pouvant se redécouper qui est réutilisée.

Crédits photos : Maximum

Si vous êtes convaincu par l’upcycling et que vous souhaitez démarrer votre projet mais ne savez pas par où commencer, comment aménager, ou n’avez pas de temps à y consacrer, contactez-nous !

Sources : l’ADEME, Les Horizons et Maximum

error:

Pin It on Pinterest

Share This