L’éco-conception

L’éco-conception, une approche positive de l’environnement

Définition(s)

L’éco-conception est à la fois un principe et une pratique. Elle vise à « intégrer des aspects environnementaux dans la conception et le développement de produits » (norme IST/TR14062)

Plusieurs définitions et notamment celle de l’Union Européenne complètent le concept en y intégrant le principe de cycle de vie : L’éco-conception inclus toutes les étapes du cycle de vie du produit et recherche lors de chacune d’elles le compromis entre les contraintes habituelles et l’impact environnemental. La fabrication et le transport ne sont plus les seules variables traitées durant la conception : on y intègre également l’extraction de matières premières, l’usage et bien sûr la fin de vie du produit.

Source: Eco-conception

L’éco-conception est aussi une démarche systémique. Le cycle de vie du produit n’est pas le seul à nous intéresser. Chaque élément intégrant à un moment le cycle doit avoir été analysé et intégré. Par exemple, une partie des impacts d’une palette servant à stocker et livrer le mobilier doit être inclus dans le cycle de vie de ce mobilier. Également s’il est nécessaire de réparer ou nettoyer le mobilier, les produits utilisés pourront également être intégrés dans l’analyse. Cela est notamment intéressant dans le cas où le produit a un faible impact environnemental mais si l’on y intègre son usage, comparativement cela ne sera pas nécessairement le meilleur choix.

Également, lorsque l’on évoque l’impact environnemental, on ne parle pas uniquement de rejets de C0² mais bel et bien de l’ensemble des impacts sur l’environnement. Cette démarche multicritères permet par exemple d’éviter une évolution d’un processus en faveur de réductions de C0² mais avec en contrepartie une augmentation de polluants.

Enfin, dans cette démarche, il est intéressant de comparer la fonction usuelle du produit pour définir les impacts. En effet, si l’on compare une table en carton qui aurait un très bon cycle de vie avec une table en bois plus impactante, on se dit peut-être que c’est le modèle en carton qui gagne ? Mais si l’on y intègre la fonction de pouvoir travailler dessus tous les jours durant plusieurs années, là nous avons une toute autre réponse à apporter.

Allonger la durée de vie d’un produit et donc son usage est extrêmement important en éco-conception. Le fait que le produit soit de qualité mais également modulable et réutilisable, c’est aussi primordial que de réfléchir sur les matériaux et processus utilisés.

Attention, si l’on parle librement d’éco-conception pour des objectifs ou démarches d’entreprise, le terme produit éco-conçu est lui conditionné. L’entreprise doit être en mesure de « fournir des éléments pertinents, significatifs, vérifiables et concrets démontrant qu’elle a mis en place une démarche d’écoconception » afin de justifier que le produit va au delà des exigences réglementaires pour une performance environnementale supérieure.

Un exemple : Kataba, l’éco-conception comme vision

Kataba est un éditeur de mobilier design et éco-conçu qui a également la particularité d’être une entreprise à impact appartenant à l’Economie Sociale et Solidaire.

Elle mixe également à son éco-conception de l’up-cycling – quand cela est possible – afin d’ « offrir une gamme de mobiliers respectueuse de la terre et des hommes, une gamme exemplaire et engagée. »

Kataba collabore pour chaque produit de sa gamme avec des designers, ce qui lui permet de concevoir des produits aux styles affirmés et élégants tout en optimisant son cycle de vie.

Ci-dessous trois produits :

La table T-01 (designer Olivier BEUNE), table de convivialité par excellence est conçue en bois brut pour une résistance à toute épreuve; elle se décline également en table haute et en version électrifiée pour lui permette une version collaborative.

L’étagère ou bibliothèque Fréquence (designer Jean COUVREUR) conçue à partir d’aluminium, son éco-conception a permis de réduire les pertes de matière à moins de 10%. Elle est 100% personnalisable grâce au choix de l’orientation et du nombre de modules qui la compose.

Enfin le bench Kompa (designer Samuel ACCOCBERRY) – déjà présenté sur le blog – est à la fois imposant par sa matière première principale : le bois brut ; et léger par son design. Il est également disponible avec des finitions upcyclées.

Crédits photos : Kataba

Quels avantages à acheter éco-conçu ?

Une empreinte écologique connue et maitrisée

Lorsque un produit est éco-conçu, cela signifie que par définition une analyse du cycle de vie a été initiée et qu’une meilleure version du cycle a été mise en place. L’impact environnemental est donc nécessairement plus faible qu’un produit classique. À l’issue d’une démarche d’éco-conception portant sur un produit, il est courant de pouvoir constater des réductions d’impacts environnementaux comprises entre 10% et 40% pour plusieurs indicateurs (sur un total d’une douzaine d’indicateurs généralement calculés en analyse de cycle de vie).

A noter que de plus en plus d’entreprises ayant une démarche d’éco-conception intègrent également les notions de réemploi ou d’upcycling sur tout ou sur une partie du cycle de vie de leur produit. Avec ce double ou triple emploi, l’empreinte écologique peut rapidement être minime tout en créant de la valeur.

Une durée d’utilisation dans le temps importante

Comme évoqué précédemment, la durabilité du produit est un des fondements de l’éco-conception; en règle générale un produit éco-conçu sera plus durable dans le temps que ses concurrents. Il pourra exister plus longtemps car :

  • Il aura des matériaux de meilleure qualité : Bois brut versus aggloméré.
  • Il aura non plus une mais plusieurs fonctions : des pieds de tables qui peuvent se transformer en étagère par exemple.
  • Ses matériaux ont été étudiés pour la phase de fin de vie, il sont donc plus facilement réemployables, réutilisables ou recyclables.

Un investissement payant

Un autre avantage qui découle du premier, c’est la valeur du produit dans le temps. Du fait de sa durabilité l’objet eco-conçu perdra beaucoup moins de valeur qu’un produit plus classique. L’investissement peut paraitre plus important à l’achat mais après la période d’amortissement, la valeur résiduelle comptable est à zéro alors qu’il est fort probable que sa valeur sur le marché soit elle restée à un niveau très intéressant.

Des démarches innovantes et créatives

Le fait de se pencher sur les cycles de vie des produits et matières amène très souvent à repenser les processus de conception ; à avoir une réflexion différente et innovante. Cette nouvelle créativité amène beaucoup d’entreprises engagées dans une démarche d’éco-conception à proposer des produits plus innovants et différenciants du reste du marché.

 Les contraintes de l’éco-conçu

La principale contrainte à l’éco-conception est le coût souvent plus élevé à l’achat; même si l’on a vu précédemment que sur le moyen ou long terme, la dépense peut être lissée et être in fine plus intéressante !

Et sinon nous avons cherché, mais nous n’avons pas trouvé d’autres contraintes à l’éco-conception… Plus d’excuses pour vous lancer !

Si vous êtes convaincu par l’écoconception et que vous souhaitez démarrer votre projet mais ne savez pas par où commencer, comment aménager, à qui vous adresser ou n’avez pas de temps à y consacrer, contactez-nous 🙂

Sources : l’ADEME, le Ministère de la transition écologique, Eco-conception et Kataba

error:

Pin It on Pinterest

Share This