Le réemploi

Tour d’horizon du premier des trois piliers du mobilier durable

Réemploi, un terme juridique

Pour comprendre ce qu’est le réemploi il faut tout d’abord s’intéresser à sa définition juridique introduite par le code de l’environnement :

Réemploi : toute opération par laquelle des substances, matières ou produits qui ne sont pas des déchets sont utilisés de nouveau pour un usage identique à celui pour lequel ils avaient été conçus

Article L541-1-1

Code de l'Environnement

Réemploi & réutilisation, quelle différence ?

Le terme réutilisation intègre une notion importante, celle du passage du produit en un déchet. Ce déchet redevient par la réutilisation un nouveau produit; parfois détourné de son usage initial (exemple : une palette de bois transformée en support pour canapé).

Le réemploi se distingue donc de la réutilisation par le passage ou non au statut de déchet. Le produit réemployé garde ainsi son statut de produit et ne devient à aucun moment un déchet, c’est très important car cela lui permet de conserver toutes ses attributions et notamment ses certifications comme NF environnement par exemple.

Dans le langage courant, un produit issu du réemploi et souvent appelé « produit d’occasion » ou « produit de seconde main ».

Et le recyclage alors ?

Le terme recyclage intègre une notion supplémentaire : le tri. Le produit devenu déchet est désormais considéré au pluriel et sera décomposé pour trier chaque élément qui compose l’objet. Ces éléments ainsi séparés pourront directement ou après traitement devenir des nouvelles matières premières.

Et si on résume ?

 Pourquoi s’y mettre ?

Maintenant que l’on a compris l’intérêt du réemploi, pourquoi devrions-nous y faire appel en tant qu’entreprise ? Et oui, on a quand même le droit de se poser la question 😉

Premier argument responsable : L’environnement

Le fait de faire appel au réemploi permet de limiter le gaspillage de ces produits qui attendent d’être utilisés, on évite également l’usage de ressources naturelles pour la création de produits neufs et enfin comme le montre le schéma précédent on limite la production de déchets et de C0² relatifs à son non réemploi et notamment son éventuelle incinération. Bref vous limitez votre empreinte écologique et celle du produit que vous venez d’acheter.

Deuxième intérêt : L’argument pécuniaire

Saviez-vous que pour du mobilier d’entreprise en excellent état, s’il est issu du réemploi il sera en moyenne 50% moins coûteux que pour le même acheté neuf ? De quoi faire de belles économies ou en profiter pour imaginer son projet plus grand !

Troisième raison : L’argument social

On y pense peu mais acheter en réemploi permet de créer et d’entretenir des emplois et filières locales. Le réemploi est d’ailleurs majoritairement porté par des acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) avec à la clé des objectifs d’insertion par le travail de populations fragiles.

Comment s’y mettre ?

Il existe de plus en plus d’offres de professionnels sur ce secteur, même les distributeurs plus classiques se décident à proposer une petite gamme de réemploi. Des structures associatives ou coopératives se sont également mises en place comme les recycleries.

Exemple d’une entreprise du réemploi à succès : Tricycle Office.

Tricycle Office est la filiale du groupe Tricycle spécialisée en réemploi de mobilier de bureau. Elle s’approvisionne  grâce à sa « sœur » Tricycle Environnement qui est spécialisée dans la collecte et le recyclage de mobilier de grandes entreprises.

En 2019, Tricycle office a permis de réemployer plus de 380 tonnes de mobilier!

En plus d’agir en faveur de l’environnement, Tricycle est une entreprise de l’ESS agréée entreprise d’insertion et offre un accompagnement social et professionnel pour aider au retour à l’emploi.

Quelles contraintes?

Première contrainte logique, le produit acheté a déjà eu une première vie avec son usure possible. Par exemple les piétements de chaises ou de tables peuvent être éraflés, mais cela aurait très certainement été le cas au bout de quelques mois avec un produit neuf.

La contrainte majeure du réemploi c’est l’offre qui peut – selon son exigence ou ses besoins – être plus limitée. Si vous cherchez absolument un fauteuil avec une assise bleu lagon, un dossier vert anis et un piétement métal brossé, il est peu probable que vous puissiez le trouver en réemploi 😉 Par contre si vous êtes à la recherche de bureaux de travail blanc ou bois, vous devriez trouver votre bonheur.

Il est également possible que la quantité recherchée ne soit pas disponible, mais pourquoi ne pas en profiter pour dépareiller ? Cela facilite ainsi d’éventuels remplacements en cas de besoins supplémentaires d’un produit.

Un conseil lors de la création de votre projet, commencez par le réemploi et façonnez ensuite le reste de vos achats en fonction de ce qu’il vous manquera et de l’harmonie que vous souhaiterez créer.

Si vous êtes convaincu par le réemploi et que vous souhaitez démarrer votre projet mais ne savez pas par où commencer, comment aménager, ou n’avez pas de temps à y consacrer, contactez-nous !

Sources : l’ADEME, Tricycle Office et Légifrance

error:

Pin It on Pinterest

Share This